lunedì 26 settembre 2011

Rosa canina - Eglantier ou Rosier des chiens


Billet dédié à ma tante Adriana




Après la Rosa rugosa dont je vous ai parlé il y a quelques semaines c'est au tour de la Rosa Canina de passer sous la loupe.  La Rosa canina est de loin le plus commun des rosiers sauvages du continent européen et ses fruits sont connus depuis des millénaires pour leurs vertus thérapeutiques anti-fatique.
Aussi connu sous le nom de Rosier des chiens ou églantier la Rosa canina est un arbrisseau épineux à feuillage caduc, de 2 à 3 mètres d'hauteur, appartenant à la famille des Rosaceae et originaire d'Europe, d'Asie et d'Afrique du Nord. Ses longues branches sont arquées et épineuses sauf sur les branches florales dépourvues d'épines. Les églantiers poussent de préférence sur les versants, les talus, les bords des routes, dans les broussailles, et aux lisières de forêts.  Elle aime l'exposition au soleil et se plait dans n'importe quel type de sol, pourvu qu'il soit plutot riche en humus. On peut l'utiliser isolée ou en massif ou encore pour créer des haies. Rustique et résistente aux maladies elle ne nécessite pas de beaucoup de soins: il suffit de la tailler au printemps si nécéssaire.
Les fleurs, très décoratives et parfumées sont situées à l'extrémité des rameaux. Elles sont identifiables par leurs 5 pétales blancs ou roses et leurs nombreuses étamines. A l'image de la rose cultivée, la fleur d'églantier est utilisée au Moyen-Orient pour la fabrication de confiture depuis des millénaires. Les Romains en leur temps aromatisaient également le vin et les desserts après macération des pétales. En Chine, les fleurs sont également consommées en tant que légumes et servent aussi à aromatiser le thé. La floraison a lieu à partir du mois d'avril jusqu'au mois de juillet.



Le fruit appelé "cynorrhodon" se compose d'akènes très durs et velus qui ne sont autres que le fameux « poil à gratter » ou « gratte-cul ». Ces akènes sont enfermés dans une sorte de bourse charnue qui se teinte en rouge vif quand elle est à maturité.  Comme les fleurs, les fruits sont utilisés depuis des millénaires sur tous les continents. Le cynorrhodon contient de fortes proportions de provitamine A, de la vitamine B,  C, P,K et E. En décoction ou tisane, il combat efficacement la fatigue et stimule les défenses de l'organisme. Certains prescrivent également la prise de ces fruits contre les refroidissements et les infections grippales.



Cette dernière photo c'est pas moi qui l'ai prise mais je l'ai trouvée si belle que j'ai voulu vous la montrer!




Cette très jolie plante non seulement elle est bonne pour la santé graçe à la vitamine C  contenue dans ses fruits mais elle est excellente aussi pour la beauté et tout particulierement pour  les problèmes de rides,  vergetures, cicatrices d'acné, vieillissement cutanée...  si vous faites une recherche sur internet, en tapant "rosehip oil" vous en trouverez de toutes sortes. Pour vous simplifier la tache :) et en connaissance de cause car j'en ai testé plusieurs depuis mon adolescence je peux vous conseiller les produits de la marque australienne trilogy et tout spécialement leur huile certifiée bio qui a fait des miracles sur les disgracieuses marques rouges laissées pas certains boutons.


Et finalement voici la recette de la confiture de baies d'églantier dont je suis fan depuis mes quinze ans quand je passais mes vacances d'été en Allemagne et au petit déj Frau Karin m'offrait ses confitures faites maison pour accompagner pain et brioches. Framboises, fraises, mures, mirtilles et églantier: ce dernier fut une découverte pour moi car en Italie on n'en trouvait pas du tout à l'époque.

Recette Confiture de baies d'églantier

Ingrédients:
500g de baies d'églantier
1 tasse d'eau
1 à 2 tasses de sirop d'agave 
(remplace avantageusement le sucre blanc et étant meilleur pour la santé )

Les baies d'églantier se cueillent en automne, au moment où elles sont bien rouges. Elles peuvent légèrement ramollir après les premières gelées, mais cela n'affecte pas leur gout, elles sont toujours aussi bonnes! Avant cuisson, bien couper les deux extremités des baies. La cuisson devra être assez rapide pour garder la vitamine C . Il est conseillé de filtrer les baies cuites afin d'enlever les étamines et la totalité des poils irritants situés à l'extremité de chaque baie. Les faire mijoter dans l'eau bouillante jusqu'à ce qu'elles s'attendrissent. Mixer les baies et les peser, ajouter le même poids de sirop de goyave. Remettre sur le feu et faire epaissir. Mettre dans des pots de verre stérilisés en ménageant un vide de 1 cm. Bien essuyer les pots et stériliser à nouveau dans de l'eau bouillante 10 minutes.



Si vous n'avez pas le temps, l'envie ou vous ne trouvez pas les baies près de chez vous, c'est pas grave vous  trouverez d'excellentes confitures pretes à tartiner dans n'importe quel magasin bio et meme au supermarché. :)

Nessun commento:

Posta un commento